La nouvelle griffe, dont Siriano est le directeur de la création, propose des tailles XS-3XL, ainsi que des catégories « petite » et « grande ». La tranche de prix s’étend entre 40 et 150 dollars.

C. Wonder sera vendue dans quelques réseaux de grossistes comme Nordstrom Rack et Walmart, mais Siriano a déclaré qu’il se sentait plus confiant que jamais dans le fait de garder sa marque homonyme uniquement en vente directe, une décision qu’il a prise l’année dernière. Selon lui, les détaillants peuvent être un obstacle à son objectif de créer des collections inclusives. Lorsque la marque a été vendue pour la première fois sur Moda Operandi, le site n’offrait pas à ses clients la possibilité de précommander toutes les tailles des modèles de la gamme.

« Nous avons dû les supplier de modifier leur site web et de permettre aux gens de pouvoir précommander une taille 50, ce qu’ils ont fait, et c’est tout à leur honneur », explique Christian Siriano. « La décision de s’éloigner de la vente en gros a été lourde de conséquences. C’était un grand saut. Mais je ne pouvais pas supporter de n’avoir aucun contrôle ».

Christian Siriano

C. Wonder est également remarquable dans le contexte d’inflation actuel. M. Siriano a déclaré qu’il résistait à l’augmentation des prix aussi longtemps que possible, même si les coûts d’expédition et de production ont augmenté. Son objectif est de maintenir l’ensemble de la marque à moins de 200 dollars.

En ce qui concerne le marketing, M. Siriano a déclaré qu’il avait cessé de parler spécifiquement de l’inclusivité de ses marques, préférant laisser les vêtements parler d’eux-mêmes. À ce stade, il est connu comme un créateur qui garde à l’esprit les femmes de plus grandes tailles, et il est donc plus important de mettre les tailles sur les étagères que d’en faire du marketing, a-t-il déclaré. Le marché de la mode grande taille représente près de 200 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis.