Prada Stories

Prada Stories

Que disent de nous les anecdotes et les souvenirs les plus personnels ? Ou encore nos objets fétiches, ceux que l’on garde précieusement et dont la valeur est principalement affective ? L’essentiel, sans aucun doute et plus particulièrement ce qui constitue notre individualité profonde. C’est ce que la Maison Prada a souhaité mettre en avant dans sa campagne Automne-Hiver 2022/2023, shootée par David Sims, sous la direction créative de Ferdinando Verderi. Celle-ci présente un casting multigénérationnel où le portrait de chaque personnalité est associé à la photographie d’un objet personnel, qui donne à voir une série d’images en apparence paradoxales et énigmatiques, voire abstraites, et pourtant éminemment révélatrices.

“Fascinée depuis toujours par l’humanité, Prada cherche à refléter la profondeur de l’expérience humaine au travers de la mode et de l’image” indique le communiqué de presse, en ajoutant que cette campagne a pour objectif d’étendre les frontières de la mode afin de communiquer la réalité.

“Hommage à la vie et à l’existence » la campagne de la collection Femme est centrée autour de Hunter Schafer, qui est entourée de Loli Bahia, Sora Choi, Kendall Jenner, Liya Kebede, Amanda Murphy, Kai Newman et Lina Zhang dans une série constituée de portrait « directs, saisissants et précis » qui reflètent les multiples facettes de la femme Prada, dans des tenues composées de « pièces pragmatiques (…) dont la confection adopte les codes des tenus de soirée, une fusion du quotidien et du précieux qui devient une étymologie de la beauté.”

 Chaque objet présenté en miroir des portraits constitue une fenêtre sur leur passé et leur existence et nous donne à entendre plus encore qu’à voir ce qu’elles ont à nous dire.

Pour la ligne Homme, le maître anglais de l’image a saisi le portrait d’un triptyque d’acteur : Jeff Goldblum, Damson Idris et Rami Malek. Si les histoires sont centrales à Hollywood, faisant des acteurs des storytellers au service de leurs personnages sur grand écran, c’est à leurs histories personnelles que s’intéresse la Maison milanaise, et plus particulièrement aux interstices entres les rôles qu’ils incarnent et ce qu’ils sont au quotidien. Ici, les associations d’images suivant le principe observé dans la campagne de la collection Femme.

Les acteurs n’incarnent plus un personnage, ils jouent leur propre rôle et nous donnent à voir qui ils sont dans des tenus qui allient “élégance et sophistication (…) au service de la définition même de la forme et du sens.”

La campagne est à retrouver sur le site de la maison.

Crédits image : courtesy of David Sims for Prada

Que disent de nous les anecdotes et les souvenirs les plus personnels ? Ou encore nos objets fétiches, ceux que l’on garde précieusement et dont la valeur est principalement affective ?

Cet article est réservé aux abonnés.

DÉCOUVRIR NOTRE OFFRE FULL PACKAGE

Souscrire

Vous êtes déjà un membre ? Cliquez-ici pour vous connecter.

Privacy Preference Center